Formulaire de contact

Agenda

Fêtes emblématiques qui génèrent une hausse de la consommation sur une grande partie de la planète, à Noël et au jour de l’an, chez e-graine, on fait le pari de consommer de manière responsable… dans l’assiette et sous le sapin ! Depuis la période de l’avent, rythmée par la course aux courses et aux cadeaux, au 1er janvier : jour des restes et des présents déjà abandonnés presque encore emballés, comment fait-on pour ne pas participer à l’explosion de la consommation?

#A table !

« On a besoin de manger pour nous nourrir, on a envie de bien manger, surtout à Noël, mais est-ce qu’on a besoin de manger autant pour satisfaire son envie ? », la question est lancée par Sarah, chargée de projet pédagogique chez e-graine Nouvelle-Aquitaine, qui donne des formations « Être éducateur.trice à la consommation responsable ».

« Pour ma part, je considère que si, au moment de l’achat, je regarde autre chose que le prix, j’ai déjà fait une grosse partie de la démarche de consommation responsable », précise Sarah. La provenance et le circuit de commercialisation sont des clés pour organiser des fêtes éthiques ! On va avoir tendance à acheter des produits emblématiques sans forcément interroger leur provenance. Les élevages de saumons, par exemple, sont responsables de la destruction de milieux marins au large de la Norvège, comme le montre l’association Bloom. Ils conduisent à la mort de nombreuses autres espèces, notamment des saumons sauvages et déséquilibrent le secteur économique de la pêche en plus de stocker des métaux lourds dans leur chair qui se retrouvent donc dans notre corps une fois mangés.

Chez e-graine, pas de réponse toute faite ! Consommer responsable c’est avant tout se poser les bonnes questions pour trouver soi-même les réponses et les comportements à adopter pour participer à la quête d’un Monde plus solidaire et responsable. Mais comme c’est Noël, on va vous faire cadeau de quelques interrogations qui rythment les temps de rencontre chez e-graine.

Capture d’écran 2018-12-11 à 17.55.30

-> Retrouvez le plaisir des fruits et légumes d’hiver avec la famille Kiagi, un dessin-animé d’e-graine et e-graine d’images, à diffuser aux enfants pendant les fêtes.

#Sous le sapin

Noël c’est faire plaisir. Mais est-ce qu’on a besoin d’acheter pour faire plaisir ? Troc, récup’ et même prêt ! « On pense tous aux touts petits qui jouent plus avec le papier qu’avec le jouet, illustre Sarah. Les cadeaux pour les enfants en bas âge sont rythmés par des temps de vie très courts ». Alors emprunter un jouet qui l’amusera 2 mois ce n’est pas être un parent, une tata ou un grand-père indigne, c’est peut-être, au contraire, agir en adulte responsable pour protéger les générations futures en diminuant la surproduction d’objets, vêtements, jouets… fabriqués par des adultes (ou des enfants…) dont les droits sont bafoués et les conditions de travail dégradantes comme en témoigne le rapport de l’ONG Solidar qui a enquêté dans des usines chinoises qui travaillent pour Mattel, Hasbro, Disney. A lire aussi celui d’ActionAid avec un focus sur l’esclavage des femmes dans les usines de jouets en Asie.

Et les cadeaux ratés ? Vous pensiez que ça lui plairait mais vu la tête qu’il.elle fait, c’est loupé pour cette fois ! La déception des un.e.s peut faire le bonheur des autres, si vous ne pouvez/voulez pas le renvoyer, l’offrir à quelqu’un ou à une association peut-être une belle alternative pour faire plaisir et faire perdurer Noël sous le signe de la solidarité.

Pas besoin d’attendre le 26 pour faire plaisir à d’autres personnes que vos amis et votre famille, des associations comme Le Secours Populaire, des Maisons de quartier, de nombreuses Mairies et même des commerçant.e.s organisent, en ce moment, des collectes pour ceux qui ne peuvent acheter de cadeaux en cette fin d’année.

Et si on veille à ce qu’on dépose au pied du sapin, qu’en est-il de lui, le sapin ?

#Le Sapin

Savez-vous où il est produit, par qui et dans quelles conditions ? Un sapin naturel VS sapin en plastique ? C’est tant de questions qui se cachent derrière le sapin de Noël.

Le Jura, l’Ariège ou le Morvan abritent des producteur.trice.s de sapins naturels certifiés écoresponsable, que l’on retrouve, par exemple, au sein de l’Association Française du Sapin de Noël Naturel et même des sapins bios de la société France Sapin BioDes idées pour un noël respectueux des forêts, à condition de replanter l’arbre (s’il est vendu avec les racines) ou l’acheter et le rapporter auprès de commerces qui s’engagent à les faire recycler (en les broyant pour faire des copeaux pour recouvrir les sols des jardins par exemple).

Les sapins artificiels, eux, même s’ils durent quelques années sont quasiment tous produits en Asie dans des conditions déplorables et avec des matériaux polluants… Il faudrait 20 ans pour amortir son impact environnemental, or l’ADEME montre qu’on le change en moyenne, tous les 6 ans, dans son « #Idée reçue n°27 » ! Fausse bonne idée « écologique » ?

Et pour les amateur.trice.s de DIY (Do It Yourself) vous pouvez même en créer un avec des matériaux de récupération ! De même que fabriquer les décorations à y accrocher pour parfaire la fête avec des boules et guirlandes plus éthiques !

Bonnes fêtes de fin d’année solidaires et responsables !

N’hésitez pas à commenter et à nous donner vos idées pour cultiver l’envie d’agir pour des fêtes respectueuses des autres et de la Planète et retrouvez les formations (destinées à nos adhérent.e.s et bénévoles) « Etre éducateur.trice.s à la consommation responsable » et les autres ici et sur les pages facebook des associations e-graine.

Lucie

Laisser un commentaire

Événements à venir

Depuis que je lis la lettre d’info…