Formulaire de contact

Agenda

Depuis 2 ans, la démarche Zero Waste, que l’on traduira en français par Zéro Déchet Zéro Gaspillage, gagne en visibilité. Forte de cet essor, l’association Zero Waste France organisait du 30 juin au 2 juillet la première édition de son festival, au Cabaret Sauvage.

Stand animé "Cycle de vie" au festival Zero Waste 

Comprendre pour agir sur la problématique des déchets en citoyen éclairé 

D’ailleurs, c’est quoi le problème ? Je trie bien mes déchets !

590 kg, c’est l’estimation de l’ADEME concernant la quantité de déchets produits par un Français par année. Présenté ainsi, ce n’est qu’un chiffre, mais qui montre que chacun d’entre nous est responsable de cette production. Le traitement des ordures n’est pas total ni parfait et entraîne de nombreuses pollutions (eau, air, sol). Les coûts de traitement sont extrêmement élevés, les installations saturent, l’incinération des produits non-recyclables reste très polluante… Bon nombre de nos déchets n’arrivent d’ailleurs pas dans les centres de traitement et l’on voit se former des «continents» plastiques dans les océans.

Un festival au programme riche et dense

Forte de l’essor que connait le mouvement Zero Waste depuis quelques années, l’association Zero Waste France organisait du 30 juin au 2 juillet la première édition de son festival, afin de valoriser l’ensemble des solutions qui existent pour réduire au maximum la quantité de détritus produits par nos modes de vie.

Apprendre à réparer des objets, composter ou fabriquer ses produits cosmétiques et d’entretien dans le cadre d’ateliers pratiques, assister à des projections-débats, des conférences et des ateliers de sensibilisation ou encore visiter un appartement témoin pour découvrir ce que veut dire le zéro déchet au quotidien, telles étaient les options offertes aux festivaliers.

Un festival ponctué par les témoignages et retours d’expérience d’élus, citoyens et professionnels pionniers du Zéro Déchet. Les représentants de « villes zéro déchets » tels que Rossano Ercolini (Capannori), Robert Reed (San Francisco) ou Guillaume Delbar (Roubaix) ont partagé leur expertise. Béa Johnson ou la Famille (presque) zéro déchet sont venus parler de leur mode de vie sans déchets. Les festivaliers ont également pu écouter Hélène de la Moureyre et Gérard Bellet, deux entrepreneurs engagés dans ce mouvement, avec respectivement Bilum et Jean Bouteille.

Prendre conscience des impacts environnementaux, sociaux et économiques de notre consommation

Parmi les multiples animations proposées, e-graine proposait deux stands animés « Cycles de vie » afin de sensibiliser les festivaliers aux impacts du cycle de vie d’un jean et d’un téléphone portable sur l’environnement et sur l’humain. Ces stands animés qui visent à mieux comprendre les impacts et enjeux de notre consommation se terminent par un brainstorming collectif sur les moyens d’agir pour limiter ces impacts et adopter une attitude de consommateur responsable.

Stand animé "Cycle de vie" au festival Zero Waste

Pour en savoir plus

– Si vous souhaitez découvrir des outils pédagogiques gratuits sur le thème des déchets 

– L’ADEME répond à vos questions et vous donne des astuces pour réduire vos déchets 

– Notre mallette pédagogique sur les énergies et les déchets pour les éducateurs et enseignants travaillant auprès de cycle 3.

– Notre catalogue d’animations sur les déchets

 

 

Laisser un commentaire

Événements à venir

Abonnez vous à la newsletter

À lire aussi