Formulaire de contact

Agenda

Il était une fois, la fleur et l’amour. Malheureusement, les deux ensembles ne font pas forcément bon ménage. L’occasion pour une équipe parisienne d’e-graineurs de passer la soirée à la rencontre des Valentins en balade.

Par Roxanne, bénévole de la web-rédaction.

Des fleurs qui créent du carbone plutôt que de l’absorber ?

La saint Valentin est devenue un réel problème environnemental pour les pays exportateurs de roses comme la Colombie, l’Éthiopie et le Kenya. Les producteurs y sont exposés à plus de 40 substances chimiques qui mettent leur santé en danger.
De plus, chaque rose requiert de 7 à 13 litres par jour, ce qui assèche terriblement les lacs comme le Naivasha au Kenya et impact les populations et les écosystèmes.
Et bien entendu, le package ne serait pas complet sans ajouter le transport par avion vers les lieux de vente sur près de 10 000km.

La production locale comme en Hollande n’est pas mieux, car on estime qu’elle émet encore plus de CO2 avec l’usage de serres.
L’ensemble des fleurs vendues à la saint Valentin produiraient l’équivalent en CO2 de 2500 automobilistes en un an…

Source : e-rse.net et magazine 60 millions de consommateur.

Comprendre pour agir

Un groupe de bénévoles bien préparé s’est rassemblé dans Paris le soir de la saint Valentin afin de sensibiliser le plus de monde possible. Comme le bourgeon est la première étape à l’éclosion d’une fleur, la prise de conscience est le début d’une réflexion qui mènera à l’action.

Ne croyez pas que les passants étaient réticents à la démarche, au contraire !

Leur curiosité put-être satisfaite, en découvrant quelques alternatives à la consommation en masse de fleurs :
offrir des fleurs de producteurs responsables comme les fleurs de Cocagne dans la région parisienne ;
faire pousser ses propres fleurs (sur le balcon, en terrasse ou jardin) ;
fabriquer des fleurs en matériaux recyclés : des bouteilles en plastique, du papier journal, ce qui développe en plus la créativité et le sens artistique ;

Le cœur est d’autant plus présent lorsque vous avez fait vous-même cette fleur pour votre bien-aimé(e), l’occasion de prendre du temps pour l’autre.

Et (comme nos bénévoles pensent à tout) pour éviter que cette rencontre fortuite dans les rues ne crée des tensions dans les couples renonçant à offrir une rose. Chaque personne rencontrée a reçu une exemption de cadeau ! Drôle et efficace, un manière de montrer qu’on pense à l’autre en offrant un petit mot plutôt qu’un cadeau !

exemption de cadeau St Valentin

Il y a des millions de façon d’agir pour une saint Valentin solidaire, rejoindre nos bénévoles en est une.

 

 

Laisser un commentaire

Événements à venir

Depuis que je lis la lettre d’info…