Formulaire de contact

Agenda

Que pensez-vous de la qualité de l’air intérieur de votre logement ? Nous passons aujourd’hui en moyenne 80 % de notre temps dans des lieux fermés. La qualité de l’air intérieur représente donc un enjeu sanitaire important, d’autant plus que, contrairement aux idées reçues, la présence de certains polluants dans l’air intérieur est supérieure à leur présence dans l’air extérieur. 

Outil sensibilisation qualité air

Des sources de pollution variées

Les sources de pollution sont multiples. Sans en avoir l’air, les meubles, les appareils électroménagers, les objets en plastique ou encore les tissus dégagent de nombreuses substances dans l’air que nous respirons. Les produits d’entretien de la maison tels que les produits ménagers, désodorisants, parfums d’intérieur, bougies parfumées, encens, insecticides peuvent être particulièrement nocifs. Il en va de même pour les matériaux de construction, d’isolation et de décoration : les vernis, les produits de traitement du mobilier, les colles et les peintures emplissent l’air de Composés Organiques Volatiles (COV) comme le formaldéhyde dont les effets sur la santé en cas d’exposition chronique sont encore mal évalués. L’humidité constitue quant à elle une source indirecte de pollution et participe activement à la prolifération des moisissures et des acariens.

Si votre logement n’est pas suffisamment aéré, les polluants s’accumulent. Cette pollution peut avoir des effets sur la santé : allergies, irritations des voies respiratoires, maux de tête, …

Quelques moyens d’agir pour améliorer la qualité de l’air intérieur

Aérer

Aérer chaque pièce de votre logement au moins 10 minutes par jour, de préférence le matin ainsi que pendant/après certaines activités (ménage, bricolage, cuisine, bain/douche, etc.),  en ouvrant les fenêtres. Cela permet de renouveler l’air intérieur, d’éliminer l’excès d’humidité et de réduire la concentration des polluants dans votre logement.

Ventiler

La ventilation, qu’elle soit naturelle (bouches et grilles d’aération) ou mécanique (VMC ventilation mécanique contrôlée) permet de renouveler l’air en assurant une circulation générale et permanente.

Identifier et agir sur les sources de pollution

Si aérer et ventiler permettent de diluer les polluants, cela ne les élimine pas. La solution la plus efficace reste d’agir directement sur les sources de pollution. Comprendre les indications et pictogrammes sur les produits dont vous vous servez, utiliser des équipements et pratiquer des activités plus « propres », fabriquer ses propres produits d’entretien et cosmétiques, avoir des comportements plus responsables contribuent à lutter contre la pollution.

Pour aller plus loin

L’ADEME propose un guide regroupant diverses solutions visant à améliorer la qualité de l’air intérieur de votre logement.

Notre association propose l’animation « Besoin de changer d’air ». Elle vise à :

  • SensibIliser aux risques sanitaires liés à la pollution de l’air intérieur ;
  • Faire découvrir les sources de pollution dans l’habitat ;
  • Donner l’envie d’adopter des gestes simples pour améliorer la qualité de l’air de son habitat ;
  • Rendre les individus acteurs d’un habitat sain ;
  • Rendre les individus diffuseurs de pratiques favorables à un air intérieur sain.

N’hésitez pas à nous contacter si vous souhaitez en savoir davantage.

 

Laisser un commentaire

Événements à venir

Abonnez vous à la newsletter

À lire aussi