Formulaire de contact

Agenda

Il n’est pas toujours aisé de favoriser l’engagement des lycéens dans des projets et ce malgré l’énergie déployée et l’intérêt du sujet.
Nous vous proposons de découvrir des méthodes que nous avons pu tester lors de nos projets menées dans différentes structures d’accueil de jeunes (ALJT, Lycées…).

Tiré de l’ebook « Intégrer l’engagement dans le parcours des jeunes », E-graine, 2016.

1) S’organiser avec les membres des structures d’accueil

La première étape essentielle à la réussite d’un projet est la co-construction. Il n’y a pas de succès sans un volonté de toutes les parties-prenantes d’adhérer au projet. Chacun doit apporter sa plus-value et ses compétences.

Retour d’expérience :
Un lycée souhaitait une conférence de 2h sur le tourisme solidaire. Nous avons proposé de réaménager le format en s’appuyant sur nos méthodes participatives. Nous avons finalement tous opté pour diviser le groupe en deux et faire deux « conférences animées »   d’une heure avec chacun des groupes.
L’interactivité a permis de faciliter l’intégration des élèves au projet.

2) Favoriser le jeu avec les jeunes

Il est important de donner du rythme à la progression pédagogique. En particulier lors d’ateliers de plusieurs heures.
Pour cela, la première technique est de varier les supports (vidéo, oral, échange, papier…). Cela va permettre au participant de se retrouver dans un contexte d’apprentissage qui lui convient.

La seconde est d’utiliser une approche ludique et impliquante :
> Les jeux de rôle permettent, ainsi, de se décentrer en incarnant des personnages ou en vivant une situation.
> Les jeux « brise glace » permettent, eux, de créer un climat convivial et de se mettre à l’aise avec le groupe.
> Les jeux de positionnement et de débat vont faciliter l’expression des opinions et les faire évoluer en interagissant.

Attention cependant à bien expliquer le but de ces jeux avant de les faire. Certaines personnes peuvent être déconcertées et associer ces méthodes à l’enfance. Ceci annulerait tout le bénéfice de l’animation.

Retours d’élèves sur l’approche participative.

 

3) Encourager la coopération

Les jeunes expriment souvent qu’ils sont impressionnés par les responsabilités de certains engagements.
Constituer un groupe afin de diminuer les responsabilités individuelles peut-être une des méthodes pour favoriser la participation.

Retour d’expérience :
Dans le cadre de leur recherche de projet professionnel, il était proposé aux jeunes d’envisager le bénévolat pour découvrir certains domaines.
Bien que tous les membres du groupe aient validé l’intérêt du bénévolat, aucun ne s’est présenté pour mener une mission. Lorsque nous avons proposé des missions pour une association sous forme de petits groupes, la majorité des membres a participé.

4) Impliquer les lycéens dans la méthodologie de projet

De plus en plus d’établissement développent des projets autour du développement durable. Leurs fonctions : sensibiliser et mettre en place des moyens d’actions sur des enjeux aussi varier que les déchets, l’énergie, la solidarité…

Certains dispositifs permettent à toute la communauté (élèves, parents, professeurs, personnel administratif, agents techniques…) de participer au changement.
Ainsi, les élèves font partie du comité de pilotage et participent à toutes les étapes : diagnostic, plan d’action, réalisation, évaluation.

Les différents partis impliqués vont alors se positionner en ambassadeurs et assurer la pérennité de l’action.

Retour d’une enseignante sur l’intégration des jeunes dans la méthodologie de projet

 

Pourquoi télécharger l’ebook ?

  • Découvrir d’autres chapitres autour de ce sujet
  • Approfondir votre connaissance
  • Accéder aux témoignages et interviews des différents acteurs
  • Schémas et illustrations pour appuyer le contenu textuel

Laisser un commentaire

Événements à venir

Depuis que je lis la lettre d’info…